Agriculture biologique : Babybio 
Accueil > Tout sur Babybio

L’agriculture biologique

L’agriculture biologique, qu’est-ce que c’est ?


L’agriculture biologique, qu’est-ce que c’est ?

L'agriculture biologique est un mode de production soucieux du respect des équilibres naturels. Elle s’engage pour une gestion durable, le respect des équilibres naturels et de la biodiversité, ainsi que pour le développement de produits d’une grande naturalité.

Les grands principes de l’agriculture biologique

* Organismes génétiquement modifiés

En respectant les équilibres naturels et en s’interdisant l’utilisation d’engrais chimiques, l’agriculture biologique contribue à la préservation de l’environnement.

Comment reconnaître un produit bio ?

Un produit bio est élaboré dans le respect des pratiques de culture et d’élevage définies par le règlement européen n°834/2007 concernant le mode de production biologique.

logo européen
Le logo européen est obligatoire sur tous les emballages de produits alimentaires bio de l’union européenne depuis juillet 2010. Ce logo indique que les produits ont été certifiés bio par un organisme indépendant qui vérifie le respect de la réglementation Européenne de l’Agriculture Biologique. En France, seulement 6 organismes ont reçu l’accréditation nécessaire des autorités compétentes, les autorisant à délivrer la certification biologique.
logo AB
Le logo AB est un logo national d’utilisation facultative et volontaire.


La fiabilité et la traçabilité de A à Z

logo ecocert
La certification BIO européenne garantit que les produits sont 100% bio ou contiennent au moins 95% d’ingrédients d’origine agricole bio. Les 5% maximum restants correspondent à des produits non disponibles en bio et expressément autorisés à être utilisés dans un produit bio. Du champ à l’assiette, du producteur au consommateur, les produits bio font l’objet de contrôles réguliers.
Tous les produits Babybio sont notamment contrôlés et certifiés bio par Ecocert.


La France rattrape son retard

Entre 2007 et 2012 l’agriculture biologique française a vu son nombre d’exploitants doubler.
Elle entend ainsi combler son retard : les parcelles bio ne représentent encore aujourd’hui que 3.77% des terres agricoles françaises alors qu’elles dépassent 10% dans certains pays Européens (Autriche, Suède, République Tchèque), et 5% dans d’autres comme l’Espagne, l’Italie et l’Allemagne.
Cette progression notable a permis à la France de réduire ses importations de produits agricoles bio, qui ne représentent maintenant plus que 25% des approvisionnements. Si 66% des fruits et légumes consommés dans l’hexagone sont encore cultivés en Espagne ou en Italie, l’autosuffisance est déjà en vue pour les laitages, les viandes et les oeufs.


Le développement durable, une attitude responsable

Répondre aux besoins des générations actuelles et futures sans obérer l’avenir : l’Homme doit apprendre à utiliser les ressources naturelles tout en en assurant le renouvellement. L’agriculture bio contribue ainsi à soutenir une agriculture et un monde durables.